TOKYO2020 – Un 2-2 inutile contre la Grande-Bretagne mais un moneytime enfin présent

Ce vendredi soir à Tokyo se déroulait le dernier match de poule contre la Grande-Bretagne, avec pour objectif un score parfait de 15 sur 15 pour débuter les quarts de finale.

Ce dimanche , les Red Lionss affronteront les Espagnols, qui ont obtenu un match nul contre l’Australie ce matin (1-1) et ont ainsi décroché, de manière in extremis, la quatrième place de l’autre groupe.

 Pour ce match contre les Britanniques, Simon Gougnard se trouvait en tribune par précaution en raison d’une raideur des ischio-jambiers. Nicolas De Kerpel a également été maintenu sur la touche pour un match supplémentaire afin d’être à nouveau opérationnel à 100% pour les quarts de finale. Cela signifie donc que les “jeunes” Gus Meurmans et Thomas Briels pourront grappiller des minutes de jeu supplémentaires lors de cette rencontre.

Lors du premier quart temps, aucune équipe ne supplantait réellement l’autre.  Chacune tentait de peaufiner son jeu, mais aucune ne trouvait le bon rythme. Il y avait donc peu de danger de part et d’autre. Mais au début du deuxième quart temps, les choses s’accélérèrent. Ansell et Wallace écartaient deux défenseurs belges grâce à un joli « une-deux » sur la gauche et trouvèrent Sam Ward qui plongea devant Vanasch pour le 0-1. Les deux PC belges qui suivirent n’aboutissaient pas. Une minute plus tard, un attaquant britannique ratait complètement son tir et envoya son stick en plein sur le front de Hendrickx qui dû quitter le terrain avec une vilaine entaille.

Les Britanniques faisaient preuve de beaucoup plus de « grinta », face à des Belges qui ne parvenaient pas à imposer leur rythme.

Après la pause, ce fut encore les Britanniques qui se montraient menaçants, mais la balle n’était pas cadrée. Quelques minutes plus tard, les Red Lions furent récompensés. Sur PC, Tom Boon arracha l’égalisation 1-1. Mais peu de temps après, Ward s’infiltra sur la gauche et trouva Sanford qui, d’une pichenette envoya la balle dans la lucarne de Vanasch (1-2). À la fin du troisième quart temps, les choses évoluèrent positivement à nouveau lorsque Thomas Briels dévia, en revers, un tir provenant de Dockier, 2-2.

Les Belges prirent réellement le contrôle du jeu pour la première fois dans le dernier quart temps. Cependant, ils ne jouaient qu’à 14 car Victor Wegnez fut sorti du terrain précaution suite à des crampes. Les Lions conservèrent la possession de balle et empêchaient les Britanniques d’être dangereux à nouveau. Ces derniers étaient manifestement satisfaits du résultat. Score final 2-2.

A la fin du match nous apprenions avec soulagement que la blessure d’Alex Hendrickx s’avérait être mineure : quelques points de suture sur le front mais apparemment pas de commotion. La blessure de Wegnez ne semblait pas être trop grave non plus.

Credits to World Sport Pics

TOUTES LES NEWS HOCKEY BELGIUM SONT ICI !

Sélectionnez votre catégorie