L’Euro Indoor commence aujourd’hui pour les Indoor Red Lions

Aujourd’hui marque le début du EuroHockey Indoor Championship pour les messieurs, dans le Horst-Korber-Sportzentrum de Berlin. Nos Indoor Red Lions y débuteront dans la poule la plus forte, avec l’Allemagne et la Tchéquie, gros bras du hockey indoor, et les Pays-Bas, qui pourraient bien se montrer un outsider coriace. Faire encore mieux qu’il y a deux ans – quand les Indoor Red Lions ont décroché l’argent dans une Lotto Arena bouillonnante à Anvers – sera un sacré challenge. En tout cas, les Indoor Red Lions monteront sur le terrain de la capitale allemande avec confiance. 

Un autre Belge entrera également en action : Michaël Pontus a été désigné comme un des arbitres officiels de ce Championnat d’Europe. Pour commencer, il dirigera le match entre l’Autriche, championne d’Europe en titre et la Russie ce vendredi à 11h15.

Programme euroHockey Indoor Berlin 2020

13h45 : GER-BEL
18h30 : BEL-NED
11h30 : BEL-CZE
16h45 : 1/2 fin. ou classement
A partir de 10h : match de classement / 13h : petite finale / 14h30 : finale
Vendredi 17 janvier 2020
Vendredi 17 janvier 2020
Samedi 18 janvier 2020
Samedi 18 janvier 2020
Dimanche 18 janvier 2020
Précédent
Suivant

Tous les matchs sont retransmis en direct en streaming

Le coach Alexandre de chaffoy à propos de cet euro

Alexandre De Chaffoy a contribué à la renaissance du hockey en salle en Belgique.  Entre 2003 et 2011, la Belgique n’avait pas d’équipe dans les championnats internationaux. Tout cela a pris fin en 2012, lorsque la Belgique – avec De Chaffoy, alors âgé de 42 ans, dans le rôle d’attaquant – a remporté l’argent en Série C européenne au Portugal, à Gondomar. L’accès à la série B a été immédiate. Les Belges ont alors terminé à la sixième place à Berne en 2014, mais deux ans plus tard, toujours au Portugal, ils décrochèrent l’or à Espinho et accédèrent alors au « vrai » Championnat d’Europe, chez les A. Cette réussite constituait un signal pour la fédération d’organiser l’ ‘EuroHockey Indoor Championship 2018’ dans son propre pays.

A Anvers, les Indoor Red Lions ont joué un tournoi presque parfait. La cerise sur le gâteau n’a malheureusement pas pu être posée : en finale, la Belgique a perdu après avoir subi les shoot-outs de l’Autriche.

 » Au niveau international, la Belgique était très peu présente dans le domaine du hockey en salle et en 2012, nous avons lancé un projet pour changer cela « , explique Alexandre De Chaffoy, qui a défendu les couleurs des clubs du White Star, de l’Orée et du Léopold, entre autres, en tant que joueur de hockey indoor. « Nous avons vraiment fait un long chemin. Il y a deux ans, à Anvers, nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre. Tout s’est relativement bien déroulé pendant ce Championnat d’Europe, seuls les shoot-outs en finale contre l’Autriche ont été de trop. L’EuroHockey d’Anvers 2018 était un tournoi de haut niveau et a donné un grand coup de pouce à la promotion et à la visibilité du hockey indoor en Belgique.

Le niveau dans notre championnat s’est également amélioré ces dernières années. D’une part parce que les clubs investissent davantage dans le hockey en salle, mais aussi parce que le niveau de la compétition outdoor est de plus en plus élevé. C’est pourquoi nous voyons émerger de meilleurs joueurs de hockey.« 

Dans un pays où le hockey outdoor est au sommet absolu, il n’est pas toujours facile pour un entraîneur national indoor de faire une sélection.  » Il y a bien sûr des chevauchements avec le programme des Red Lions et ça continuera à être le cas « , dit De Chaffoy. « Pour des pays comme l’Allemagne et les Pays-Bas, c’est la même chose. Cependant, nous disposons d’une bonne base de spécialistes de l’indoor. Beaucoup de gars qui ont joué aux Championnats d’Europe à Anvers en 2018 y sont à nouveau. Et j’ai moi-même convaincu Jérôme Truyens de relever ce défi. Il adore jouer en salle« .

Bientôt, nos joueurs de hockey indoor pourront montrer leurs talents lors du Championnat d’Europe à Berlin. L’objectif de l’entraîneur national De Chaffoy est clair : une place en demi-finale. « Et ça ne va pas être facile du tout, car nous sommes sans doute dans le groupe le plus fort« , dit De Chaffoy, qui a aussi son fils Achille dans la sélection.  « Avec l’Allemagne et la République tchèque, nous sommes confrontés aux numéros deux et trois mondiaux. Les Pays-Bas ne doivent pas non plus être sous-estimés. Tout comme nous il y a deux ans, ils sont issus de la série B et ils peuvent constituer la surprise du tournoi. Si nous n’atteignons pas les demi-finales, nous devons résolument viser une place dans le top six. Après tout, les six premiers des Championnats d’Europe se qualifient pour la Coupe du Monde en 2021. En tout cas, je suis satisfait de notre tournoi de préparation à Vienne au début de cette année. Sans deux joueurs de base, Tanguy Zimmer et Renaud Pangrazio, nous avons obtenu de très bons résultats« .

Jérôme Truyens : "Beaucoup de choses peuvent arriver en hockey en salle".

Un nom surprend parmi nos Indoor Red Lions, celui de l’ancien capitaine des Red Lions, Jérôme Truyens (32 ans). Durant son excellente carrière avec l’équipe nationale outdoor, il lui était presque impossible de participer à la compétition en salle. « J’ai toujours aimé jouer au hockey en salle et, en équipe de jeunes, nous avons même été champions avec le Racing. Ce n’est donc pas du tout nouveau pour moi « , dit Truyens.  » En raison de l’horaire chargé des Red Lions, le hockey en salle est passé au second plan. Les quelques jours de congé que j’avais, je les consacrais d’abord à mes études et ensuite au travail et à la famille « .

La saison dernière, Truyens a de nouveau joué avec le Racing dans la compétition en salle et a suscité l’intérêt de l’entraîneur national De Chaffoy. « Il m’a en effet demandé d’être présent à ce Championnat d’Europe. Au début, le programme d’entraînement me semblait un peu trop chargé, mais à la fin, tout s’est avéré possible« .

« J’ai pris beaucoup de plaisir lors de notre tournoi de préparation à Vienne et je me réjouis maintenant de défendre la médaille d’argent de 2018 à Berlin. »

Truyens se rend compte que les objectifs des Championnats d’Europe peuvent être modifiés au cours du tournoi. « Parce que beaucoup de choses peuvent arriver dans des matches de quatre fois dix minutes« , dit-il. « Le premier match contre l’Allemagne, favorite de la poule, nous permettra d’estimer la distance qui nous sépare. Ensuite, nous devons aller chercher une victoire contre les Pays-Bas. Ce pays reste dangereux, bien sûr, mais ils n’ont pas une vraie culture de hockey en salle. Dans ce scénario, le match de samedi matin contre la République tchèque pourrait être décisif pour une place en demi-finale« .

TOUTES LES NEWS HOCKEY BELGIUM SONT ICI !

Sélectionnez votre catégorie