Coupe du Monde – Les Red Panthers s’inclinent 4 à 2 malgré une belle prestation

Ce dimanche, à 20 heures, heure belge, nos Red Panthers débutaient leur Coupe du monde à Londres. Elles affrontaient la Nouvelle-Zélande, quatrième nation mondiale.

Le début de match fut intense, avec une pression offensive des adversaires et un premier PC bien sauvé par notre gardienne, Aisling D’Hooghe.

Les Néo-Zélandaises menaient le jeu durant le premier quart, mais les Belges faisaient néanmoins preuve d’un beau sang froid en défense. Alix Gerniers créa même une occasion où il ne manqua qu’un tip-in pour que la balle soit au fond. En fin de quart, les Red Panthers obtinrent un PC, mais le sleep de Stephanie Vanden Borre manqua le but adverse.

Si le premier quart était assez équilibré, lors du deuxième quart temps, les Black Sticks prenaient l’avantage psychologique en multipliant les actions offensives et en campant dans les 25 mètres belges. Aisling D’Hooghe s’illustra d’ailleurs à deux reprises. Malheureusement, à la 24e minute, les Néo-Zélandaises inscrivirent le premier but de la rencontre, Smith finissant joliment sur PC.

Les Belges ne baissèrent pas les bras pour autant. Et quatre minutes plus tard, les Panthers forcèrent l’action dans le cercle et égalisèrent grâce à un joli but de Louise Versavel, qui plaça la balle entre la gardienne et la planche.

Alors que l’on sentait que ce but délivrait peu à peu les Belges et qu’il ne resta plus que 14 secondes avant la mi-temps, Anouk Raes effectua un joli centre pour Jill Boon, esseulée en tête de cercle. Celle-ci prit le temps qu’il fallait pour ajuster une ‘mine’, la balle passant entre les jambes de Rutherford. La Belgique mena 1-2 à la mi-temps! 

Au retour des vestiaires, les Néo-Zélandaises se créèrent un nouveau PC. Une fois de plus, leur phase fonctionna à merveille et Gloyn égalisa; 2-2. Quelques secondes plus tard, les Red Panthers n’avaient pas le temps de se remettre de ce but, qu’elles encaissèrent un nouveau goal par Olivia Merry. Le score était désormais de 3 à 2, les Belges encaissèrent un uppercut sérieux. 

Par ailleurs, au milieu de ce troisième quart, les Red Panthers perdirent le recours à la vidéo après avoir demandé un « pied » dans le cercle, qui à la vidéo se révélait inexistant.

Malgré qu’elles soient menées au score, les Belges proposaient du beau jeu, avec une belle combattivité. Elles tenaient la route techniquement face à cet adversaire redoutable.

Les Néo-Zélandaises pressèrent à nouveau au début du dernier quart. Les Belges se faisaient d’ailleurs quelques frayeurs. Par contre, Jill Boon reçut à nouveau une balle en tête de cercle,  mais elle n’arriva malheureusement pas à ajuster suffisamment son tir en revers.

Alors qu’il restait six minutes dans ce match, Lien Hillewaert arrêta involontairement du dos une balle néo-zélandaise, qui filait droit vers le but belge. Les Néo-Zélandaises bénéficièrent alors d’un stroke, que Merry s’empressait de transformer; 4-2. Le score ne changea plus.

Les Belges n’ont pas du tout à rougir de leur première prestation dans cette Coupe du monde, même si la frustration prévaut, après de beaux moments de domination contre la quatrème nation mondiale.

Maintenant, rendez-vous ce mardi 24 juillet à 15h30 (heure belge) pour le prochain match, contre l’Australie.

#PantherTime

TOUTES LES NEWS HOCKEY BELGIUM SONT ICI !

Sélectionnez votre catégorie

L’union fait la force !

A la suite de l’annulation de la loi sur le travail associatif (indemnisation légale des entraîneurs, coaches, arbitres, …) par la Cour Constitutionnelle, l’Association Interfédérale du Sport Francophone (AISF), l’Association

En savoir plus »