5 questions à l’ex-hockeyeur de haut niveau Jean Willems

Jean Willems, ancien joueur de hockey et l’un des meilleurs joueurs de sa génération dans le hockey belge. Il se remémore de beaux moments.

Jean a connu de nombreux succès, mais il est convaincu que s’il avait eu les ressources dont disposent les joueurs de hockey aujourd’hui, il aurait pu accomplir encore plus. “Avec les ressources qui étaient disponibles à l’époque, j’ai pu en tirer ce que je pouvais. “, dit-il.  Il entend par là les ressources financières. Aujourd’hui, un sportif de haut niveau peut vivre du hockey, mais ce n’était pas le cas il y a trente ans : “Pour un tournoi, je devais prendre un congé sans solde.”

Le rythme de vie d’un athlète de haut niveau est complètement différent aujourd’hui par rapport à l’époque . Jean déclare : “Nous nous entraînions toujours le soir. Je travaillais en France, je partais à 6h30 du matin et rentrais en Belgique à 17h30. J’étais donc juste à temps pour la formation de 20h00 à 22h00. Ensuite, j’étais juste à temps pour la formation de 20 heures à 22 heures.  À minuit, j’étais généralement au lit, et à 6 heures du matin, le réveil sonnait pour retourner au travail.”. Pas idéal dans le sport de haut niveau, où la récupération est essentielle. Aujourd’hui, Jean est l’entraîneur des Waterloo Ducks. Il souhaite que les jeunes hockeyeurs atteignent leur plein potentiel et souligne que le hockey est un sport d’équipe : “En tant que joueur de hockey individuel, vous devez toujours être au service de l’équipe.”

Ses quatre enfants, tous joueurs de hockey professionnels, ont acquis leur passion pour le hockey dès leur plus jeune âge, sur un terrain de hockey. Jean dit : “Nous n’avons jamais poussé nos enfants vers le hockey : “Quand ils étaient petits, ils venaient toujours au hockey. Ils ont pris une crosse de hockey dans leurs mains et ils ont adoré ça.”.

Jean est également directeur de la ligne commerciale de la marque de gazon artificiel Domo® Sports Grass. Il participe quotidiennement au développement des terrains de hockey et sait parfaitement ce dont les joueurs de hockey ont besoin : “Une bonne adhérence est très importante. Le comportement de la balle doit également être prévisible. Un terrain de jeu plat et égal est nécessaire pour cela.”  Le hockey est devenu beaucoup plus rapide au fil des ans. Les moyens de former davantage sont disponibles aujourd’hui. Les terrains de hockey n’ont pas tellement évolué, mais l’aspect écologique est devenu plus important. Jean déclare: “Les terrains de haut niveau sont toujours des terrains mouillés, comme il y a 30 ans. L’évolution se situe davantage dans la sphère écologique. Les terrains mouillés doivent utiliser moins d’eau. Notre Domo® Ultimate Pro, par exemple, offre une solution à cet égard.  Il est nécessaire de garantir les mêmes propriétés de jeu élevées.

La vie de Jean appartient toujours au hockey, en tant qu’entraîneur, directeur de ligne d’affaires et père. Le sport du hockey pourra donc profiter de ses talents pendant longtemps encore.

TOUTES LES NEWS HOCKEY BELGIUM SONT ICI !

Sélectionnez votre catégorie